AS départementales 2014 : phase finale

lundi 14 avril 2014
par  Charles Mandou
popularité : 44%

La consécration du Sport Boule Caussadais.

Samedi 12 avril 2014 se déroulait au boulodrome du Marché gare de Montauban les demi-finales et finale de cette compétition.

Comme prévu par le règlement et le classement à la fin des poules, Caussade affrontait Valence d’Agen tandis que dans l’autre demi-finale l’ABM était opposé à Montech.

Tous les participants étaient sur le pont dès 7 heures 30 car les rencontres devaient débuter à 8 heures.

La veille, je recevais un courriel de Babé Le Gall, un tantinet désabusée, où elle me disait que son équipe était incomplète et donc affaiblie par les absences de Claude Groussole car blessé, de Daniel Féral et les séquelles d’une nuit festive de Fabrice Bruyneel.

Con pas tissant la trame conçue par « Babé Mourinho », je lui répondais qu’il était dommageable d’avoir autant de défections mais que nous nous méfierons tout de même et j’en rajoutais en lui demandant si ce n’était pas de l’intox.

Toujours aussi tenace, elle me répondait que ce n’était pas de l’intox et renchérissait de me méfier tout de même.

Je me gardais bien de ne point en faire part à mes équipiers Caussadencs !

A l’instar des autres participants, les Valenciens arrivaient, tout sourire, Claude Groussole, Daniel Féral, Bruno Lebecke le capitaine, Raymond Sirot, Gérard Fraunié, Jean-Philippe Daydé, Pierre Frège et bien entendu Babé Mourinho, qui, en me voyant, le sourire éclatant, n’avait pas perdu de sa superbe et de m’affirmer qu’il n’y avait aucune supercherie de sa part.

Comme quoi, il y a toujours poisson sous caillou !

Pendant ce temps les capitaines se conformaient au contrôle administratif, dépôt des licences, feuilles de match sous l’œil attentif de l’arbitre régional Christian Fontanet.

Et devinez quoi, je vous le donne en mille ?

Et bien, deux licenciés dont je tairais les noms par courtoisie et malgré le rappel à l’ordre, n’avaient pas leur licence comportant le cachet du médecin.

Y a vraiment du laissez aller chez les présidents de club et les capitaines !

Entre-temps et juste avant le début de la compétition, le Valencien Fabrice, chambré par son compère Gérard, faisait son entrée dans l’arène, et non la Reine, quoi que..., avec une petite mine mais le sourire aux lèvres. Messie ! Mais non !

La compétition débutait à 8 heures 15 sous la férule de Christian Fontanet, l’arbitre.

Il n’eut, par ailleurs, tout au long de cette compétition que peu d’interventions tant l’esprit sportif a prévalu malgré l’enjeu.

Il intervenait deux fois, pour faire remarquer quelques points de règlement mais sans sanction.

L’une à l’encontre de Robert Angé lors de son simple, qui jouait avec 3 boules au lieu de 4. Ah, le bougre faudrait que le club de l’ABM, lui verse une subvention particulière pour l’achat d’une 4ème boule !

L’autre concernait Jason Girac, au demeurant adroit et excellent tireur qui a un bel avenir devant lui et de surcroît très gentil garçon, qui aurait tendance à mordre lors de ses tirs et qui a suscité de la part de certains Montéchois des réactions. Il lui fut expliqué tout simplement qu’il se recule de quelques centimètres dans sa course d’élan sans en changer la longueur de ses pas afin de ne pas mordre la raie.

Dans la rencontre Valence d’Agen-Caussade, lors du 1er tour, toutes les parties se sont achevées au coup de sifflet final de l’arbitre.

La quadrette caussadaise (R. Delpeyrou, F. Bourgade, D. Roquefort et A. Souyri) l’emportait sur le score de 10 à 5 face à celle de Valence (C. Groussole, P.Frège, R.Sirot, J. Blanchard et R. Caléra).

La doublette valencienne Fabrice Bruyneel associé à Babé Le Gall et Jean-Philippe Daydé battait les caussadais Gérard Soutiran et Christian Delpech, 12 à 5.

Il faut souligner l’adresse de Fabrice au tir outre les tirs aux boules, qui a dû annuler 5 fois le but au cours de la partie.

Comme quoi même une nuit festive n’entrave pas la performance !

En tête-à-tête, après une partie indécise et acharnée, Bernard Cubaynes battait le pugnace Gérard Fraunié 12 à 11.

Caussade menait face à Valence d’Agen 10 à 4.

Le deuxième tour consacré au point et au tir ciblés, a confirmé la suprématie de Caussade (2 victoires au point et 2 victoires au tir) 8 points sur Valence d’Agen se contentent d’une victoire au tir et au point, 4 points.

Aux dépens des Valenciens, il faut admettre que la blessure de Claude Groussole, dans l’épreuve de tir, a eu des conséquences fâcheuses mais qui ne remettent pas en cause la qualité des coéquipiers alignés.

Menant 18 à 8, il ne restait plus aux caussadais de gagner une partie au 3ème tour pour se qualifier pour la finale.

Ce fut chose faite grâce à la quadrette de choc R. Delpeyrou, D. Roquefort, H. Lacaze et Ch. Mandou.

Menés 6-0, Claude Groussole, diminué par sa blessure, laissait sa place à Daniel Féral et les valenciens revenaient à 6-3.

Mais grâce au 1er pointeur, votre serviteur (y a pas de mal à se mettre parfois en avant et reconnaître ce qui est, n’est-il pas) et un Robert Delpeyrou impérial au tir au but, les caussadais menaient 11 à 3.

L’hallali, là, là, était sonné !

La mène suivante voyait les caussadais l’emporter sur le score de 13 à 3 et gagner leur billet pour la finale.

L’autre demi-finale opposait l’ABM à Montech.

Si la doublette et le tête-à-tête ont été facilement remportés par l’ABM (S. Furlan et R. Duperray en doublette et R. Ange en simple) il n’en a pas été de même en ce qui concerne la quadrette.

Il a fallu attendre la fin du temps règlementaire pour connaître le vainqueur, l’ABM (Briois, Rodrigues, Guiseppin et Lasagna) au détriment de Montech (Galaup, Espagnolle, Gibrac père et fils, Abrate), 6 à 3.

On ne donnait pas cher des espérances de Montech pour la suite.

Au 2ème tour, point et tir ciblés, les Montéchois refaisaient surface en faisant match nul sur l’ensemble des épreuves 6 à 6.

Menés 20 à 6, ils devaient gagner toutes les épreuves du 3ème tour pour égaliser et disputer l’épreuve d’appui donnant le billet pour la finale.

Et 1, et 2 et 3-0 !

Ils l’ont fait !

L’ABM doit se mordre encore les doigts !

Montech, continuant sur sa lancée remportait l’épreuve d’appui 5 à 4 et se retrouvait en finale.

La finale Caussade-Montech ne débutait qu’à 15 heures 15 vu l’heure tardive à laquelle s’est terminée la demi-finale épique des Montéchois afin de leur permettre de reprendre des forces bien gagnées.

Certainement ils ont dû laisser beaucoup d’influx dans la bataille, car dès la fin du 1er tour Caussade ayant remporté toutes les épreuves menait donc 14 à 0.

Il ne restait plus qu’à remporter le 2ème tour et ne pas prendre exemple sur l’ABM.

Je galvanisais les troupes afin de les maintenir sous pression.

Un seul tir était gagné par Caussade.

Il ne restait plus qu’à gagner deux épreuves de points.

Ce qui fut réalisé grâce à la maîtrise de moi-même (encore lui !) et de Néné Souyri en dernier sur qui tout reposait.

En battant 21 à 5 Montech, Caussade devenait champion départemental des AS 2014 et représentera le département au régional qui aura lieu les 14 et 15 juin 2014 dans le Gers.

Charles Mandou


titre partenaires

Cliqué ici

PNG

JPEG

PNG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG