Championnat Départemental quadrette Vétéran 2012

mardi 5 juin 2012
par  Charles Mandou
popularité : 12%

Tout arrive pour qui sait attendre.

Le mois de mai avec tous ses jours fériés met à mal l’activité y compris pour les inactifs, que je suis « je férié…n » !

Alors, avant de partir en Terre Courage, Mon Gaillard, je vous devais de vous relater le déroulement de cette compétition.

Robert Abrate, président du club Montéchois, accueillait et organisait sur ses installations extérieures, et oui, ouf, du boulodrome Henri Pistone, le championnat départemental quadrette vétéran, le mercredi 30 mai à 14 heures très précises.

Christian Fontanet (arbitre régional) officiait au graphique assisté de Gaby Tochon arbitre officiel de la compétition qui scrutait d’un oeil circonspect (ah, le bougre !) les licences des différentes quadrettes inscrites.

Ils en perdaient la boule et mêmes « les boules », oh, pas par l’affluence, peut-être le stress afin de ne pas subir à nouveau les récriminations et les sanctions d’une Fédé pointilleuse !

Cette situation n’entrava pas le bon déroulement de la compétition et surtout les parties purent partir telles un TGV à l’heure précise !

12 quadrettes étaient inscrites soit 4 de moins qu’en 2011.

Surprenant ! Stupéfiant ! Quand on connaît l’engouement des vieux qu’ont de l’âge à participer dans les différents concours vétérans, n’hésitant pas, même, à s’exporter vers les départements limitrophes.
Ah, suis-je naïf voire même bête, y a rien à gagner à disputer ce type de compétition, sinon de cultiver l’esprit compétiteur, essence même du sport !

Auraient-ils, crise économique oblige mais j’en doute eu égard à leurs longs déplacements, de gros oursins dans les poches ?

Va savoir Charles !

Bref, comme dit le proverbe, les absents ont toujours tort !

Les 12 quadrettes étaient réparties en poules et les parties démarraient.

Et des surprises, il y en eut et la plus ahurissante concerne la quadrette de Robert Delpeyrou qui n’est même pas sortie de poule encaissant deux cuisantes défaites face à des quadrettes facilement à sa portée.

Je n’en dirai pas davantage car l’amertume prédomine.

La loi du sport !

Toujours est-il que les quadrettes Inaud (Villebrumier), Rodrigues (Montech), Garrigue (Caussade), Lacaze (Villebrumier), Pécharman (Caussade), Sirot (Valence d’Agen), Soulès (Montech) et Coppo (Entente Castelsarrasin-Gandalou) étaient qualifiées pour les quarts se déroulant le jeudi 31 mai 2012.

Dès potron-minet (9 heures), tout ce beau monde se retrouvait pour disputer dans la matinée les quarts de finale.

Le graphique n’ayant pas perdu ni la boule ni les boules, procédait au tirage des quarts suivants : Inaud contre Rodrigues, Garrigues-Lacaze, Pécharman-Sirot et Soulès-Coppo.

Parties en 2heures 30, certaines se sont terminées rapidement avant le terme horaire prévu. Il en fut ainsi pour la quadrette Garrigue qui battait Lacaze et de la quadrette Pécharman qui se défaisait de Sirot.

Quant à la quadrette Inaud qui après 3 mènes menait 8 à 0 s’est totalement endormie ou effondrée par un Jean Rodrigues impérial au tir qui a su redonner confiance à ses partenaires et à inverser ainsi la tendance pour finalement triompher de cette partie très mal engagée.

Quant au dernier quart en cours, la quadrette Soulès, malgré une faute de jeu à l’avant-dernière mène précédent la fin du temps règlementaire, réussissait à battre Coppo.

Après la pause méridienne, les demi-finales et la finale devaient conclure dès 14 heurs l’épreuve.

Le graphique savamment établi, ne permettait aux deux équipes de Caussade ou de Montech, qualifiées, de se rencontrer entre elles.

Le tirage au sort désignait les demi-finales, Garrigue-Rodrigues et Soulès-Pécharman.

Les quadrettes Caussadaises l’emportaient et devaient disputer la finale.

Ce qui fut exécuté. Pas question de tirage au sort, malgré l’enjeu.

Un titre, c’est un titre et ça se conquiert sans aucun état d’âme !

On s’en souvient !

Charles Mandou, 5ème larron, mais pas en foire et pas davantage enfoiré, avait la lourde charge de remplacer au point, José (Moreno de Valence d’Agen).

Taisez-vous, mauvaises langues, je vous entends !

Ayant gagné le lancer du but, j’entamais donc la finale.

D’un tempérament pas stressé, humble face à l’adversité, mais compétiteur dans l’âme sans jamais l’exprimer extérieurement, je fis passer dès ma première boule toutes les boules adverses, et laissait à Jean-Pierre Garrigue le soin de tirer le but pour une mène de 6 points, ce qu’il fit.

2ème mène, point de ma part, reprise adverse, point à nouveau de ma part mais non repris, tir de Jean-Pierre et frappe, l’équipe adverse ne reprend pas et laisse encore une fois un tir au but pour 4.

Frappé. Si Jean-Pierre manque parfois des boules, quand il s’agit du but, il en est friand. Il doit avoir une addiction à la cerise. Donc, 10 à 0.

La 3ème mène, ne fut qu’une promenade car ma première boule de point fit passer toutes celles de nos amis Caussadais démobilisés par l’ampleur du score et leur impuissance à revenir au score.

Il est à noter que nous avons, Jean-Pierre et moi, joué seuls la finale, nos deux autres compères Jean-Michel et Denis limitant leur action à ramener les boules restantes sur les porte-boules et c’est pas mal !!!

Les deux équipes Caussadaises représenteront et porteront haut les couleurs Tarn-et-Garonnaises à Montgailhard lors du championnat régional des 6 et 7 juin 2012.

Charles Mandou


titre partenaires

Cliqué ici

PNG

JPEG

PNG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG


Navigation